#

Fête des Lumières : histoire et programme 2017

Une célébration traditionnelle qui a traversé le temps et les âges

Unique au monde, la Fête des Lumières se déroule chaque année à Lyon, avec en point d’orgue le 8 décembre. Il s’agit de la manifestation populaire la plus importante de la région lyonnaise.  Alors que, par tradition, les lyonnais déposent des lumignons sur leurs balcons et à leurs fenêtres, la ville est  « embrasée » et animée par de nombreux spectacles lumineux.  Le patrimoine d’exception de Lyon est ainsi mis en valeur : ses monuments, ses places se transforment dans des scénographies qui utilisent la lumière, la vidéo, les créations sonores et les arts vivants.

C’est un des quatre plus grands rassemblements festifs au monde  en termes de fréquentation (après le Kumbh Mela, le Carnaval de Rio et l’Oktoberfest de Munich). La Fête des Lumières est notamment connue pour son son aspect populaire et son envergure artistique.

Avec plus de 150 ans au compteur, cette fête du 8 décembre est d’abord une histoire de tradition religieuse, mais également un événement populaire, au cours duquel les Lyonnais descendent dans la rue. Aujourd’hui, elle est aussi la Fête des Lumières qui fait rayonner Lyon dans le monde entier. Mais d’où vient cette tradition? Comment est-elle née ? De nombreuses confusions et légendes existent sur son origine et son histoire.


Fête des Lumières : édition 2017, le programme 2017


En cette année 2017, les spectacles et animations lumineuses de la Fête des Lumières auront lieu en Presqu’île et dans le Vieux-Lyon, ainsi que dans les jardins de montée de la Grande-Côte,  sur les pentes de la colline de la Croix Rousse et au théâtre gallo-romain de Fourvière :

  •  les 7, 8 et 9 décembre, de 20 heures à minuit;
  • le 10 décembre  de 19 h à 23 h.

Notre coup de cœur :  le Grand Hôtel-Dieu !  Ne manquez pas sa façade monumentale, récemment rénovée et qui se dévoilera sous de gigantesques fresques lumineuses retraçant l’histoire du bâtiment.

Découvrez la suite de l’article

#

La passerelle du Palais de Justice de Lyon

Une passerelle désirée par les lyonnais et surnommée « la Girafe » !

Traversant la Saône, la passerelle du Palais de Justice relie le quai des Célestins (rive gauche, côté Presqu’île, 2e arrondissement) au  quai Romain Rolland (rive droite, côté Saint-Jean, 5e arrondissement),  pour déboucher devant le Palais de Justice et devant la  place Paul Duquaire.

Souvent qualifiée « d’élégante », cette passerelle est pourvue d’un pylône unique auquel sont rattachés les câbles soutenant le tablier. De part  son emplacement unique, central et proche du marché de la création, elle se trouve très fréquentée par les Lyonnais et les touristes.

Avec sa structure étonnante, la passerelle du Palais de Justice est parfois surnommée « la Girafe » !

Découvrez la suite de l’article

#

La passerelle Saint-Vincent de Lyon

Des ponts en bois à la passerelle Saint-Vincent bien connue !

Au cours de vos promenades sur les bords de Saône, vous avez sans aucun doute déjà remarqué une passerelle rouge foncée particulière, suspendue par des câbles à des piliers en pierre. Il s’agit de la passerelle Saint-Vincent, reliant le quai Saint-Vincent au quai Pierre-Scize…

Découvrez la suite de l’article